À quoi servent les étirements ?

Vous entendez dire que les étirements sont importants, qu’il faut le faire au moins 10 minutes par jour … Tout le monde vous les préconise mais vous ne savez pas pourquoi et quand le faire.

Les réponses sont juste après !

Les étirements ont des effets différents en fonction du moment où vous les effectuez. Mais alors quand faut-il s’étirer ? Le matin ? Avant ou après l’entraînement ? À quoi servent les étirements ?

Je vous dis tout.

Étirements à froid

Lorsque vous vous étirez à froid (c’est-à-dire au réveil ou 10 à 15 minutes après l’effort), les étirements vont permettre de rendre vos muscles plus souples. Vous allez tout simplement travailler votre souplesse.

À quoi servent les étirements ?

Être plus souple apporte que des bienfaits : des muscles moins raides, des meilleurs placements et donc moins de risques de blessures. Lorsque vous vous étirez juste après l’effort, vous allez seulement soulager les muscles que vous venez de solliciter pendant votre séance.

Nous adaptons automatiquement nos séances en fonction de votre profil.

Est-ce que les étirements post-effort doivent être systématiques ?

Et bien non. Les étirements apès l’effort ne sont pas conseillés pour les personnes qui viennent de reprendre une activité physique après plusieurs semaines d’arrêt (les sédentaires, les retours d’une blessure, un changement d’intensité d’entraînement, etc.).

Ils sont déconseillés car lors d’une reprise, les muscles ne sont plus habitués à l’effort et vont forcément provoquer des courbatures, autrement dit des micro-déchirures. Les étirements vont alors empirer ces micro-déchirures et ils ne vous permettront pas de vous soulager dans ce cas de figure.

Est-ce qu’il faut s’étirer juste avant l’effort ?

Très bonne question. Les étirements peuvent provoquer un abaissement du tonus musculaire et donc rendre les muscles moins performant pendant l’effort. Dans ce cas, que faire ? Bien évidemment l’échauffement joue un rôle principal mais les étirements peuvent être préconisés s’ils ne durent pas plus de 10 secondes par muscles. De plus, les étirements dit « stato-dynamiques », (c’est-à-dire : étirement d’un muscle quelque secondes puis enchaînement avec des mouvements dynamiques) limitent cet abaissement de tonus musculaire.

Les étirements avant l’effort vont permettre à vos muscles de s’y préparer.

S’étirer, c’est bien, mais est-ce que c’est suffisant ?

Les étirements sont bons comme vu plus haut mais il est également nécessaire de travailler également la mobilité de vos muscles.

Vous vous demandez désormais quelle est la différence ?

La différence est simple : les étirements permettent la souplesse et un soulagement post-effort de vos muscles et la mobilité permet de renforcer vos muscles une fois étirés.

Pour être plus claire, la mobilité permet à vos muscles d’être résistant lors de leur étirement.

« Être souple c’est bien, être fort en étant souple, c’est mieux. »

Pour conclure !

  • Pour vous assouplir, les étirements doivent être faits à froid ;
  • Les étirements après l’effort ne sont pas conseillés pour tout le monde mais permettent de soulager vos muscles
  • Les étirements avant l’effort sont utiles mais ne doivent pas être fait trop longtemps
  • Enfin, les étirements doivent être couplés à la mobilité pour rendre vos muscles encore plus performants.

Vous cherchez un coach sportif à Paris ou en île-de-France ? Cliquez-ici !

Laisser un commentaire